Quel poids pour la production manufacturière dans l’économie en France ?

Depuis déjà quelques années, la production industrielle ne cesse de croître. En effet, elle occupe une place de plus en plus importante dans l’économie française au fur et à mesure que les années passent. Faisant généralement partie du secteur secondaire, l’industrie concerne particulièrement les activités de transformation des matières premières en produit fini. Cependant, il y a un sous-ensemble de l’industrie ayant de nombreuses spécialités et qui commence à avoir sa place dans l’économie française. Il s’agit de la production manufacturière. Une question se pose alors, quel est réellement le poids de l’industrie manufacturière dans l’économie française ?

Qu’est-ce que l’industrie manufacturière ?

Avant de chercher à comprendre sa place dans l’économie française, il faut déjà comprendre ce qu’on entend par production manufacturière. D’un côté, l’industrie manufacturière est un sous-ensemble du secteur secondaire. Il s’agit du secteur d’activité qui regroupe les différentes activités ayant pour objectif la transformation des matières premières fournies par le secteur primaire. D’un autre côté, la production manufacturière est un sous-ensemble de l’industrie. On entend par industrie, la transformation des diverses matières premières en produits finis ou semi-finis. Plus simplement la production manufacturière comprend principalement les industries : de transformation des biens ; d’installation et de réparation d’équipement industriels et les opérations de sous-traitance. L’industrie manufacturière française comprend de nombreuses activités comme la fabrication de boissons, les industries d’habillement, les industries alimentaires et bien d’autres encore. Au vue de toutes ces branches on se rend compte que les produits issus de la production manufacturière sont très nombreux. Pour illustrer, un produit de l’industrie textile ou alimentaire est un produit manufacturé exemple.

Production manufacturière et production industrielle, deux notions à ne pas confondre

La production industrielle et la production manufacturière sont deux notions qui ne sont pas simples à comprendre. Pourtant, il s’agit de deux notions qu’il ne faut pas confondre. Lorsque l’on parle de production industrielle, on parle du processus qui vise à transformer les matières premières en produits finis destinés à la consommation. A noter également que les activités industrielles font généralement partie du secteur secondaire. Il faut savoir que le domaine de la production industrielle est très large. En effet, il comprend tous les indicateurs de production qui existent dans l’industrie. Et c’est là la différence avec la production manufacturière. Là où la production industrielle comprend tout ce qui concerne tout ce qui a trait à l’industrie, la production manufacturière ne comprend que les produits qui viennent de l’industrie manufacturière. Plus précisément, elle ne concerne que les activités spécialisées dans l’installation, la maintenance et les réparations de produits industriels ainsi que la transformation des produits. On peut dire que quelque part la production manufacturière est un sous-ensemble de la production industrielle. Cependant, l’industrie ne dépend pas de la manufacture. Par exemple, si l’industrie manufacturière régresse, cela n’affecte pas l’industrie.

La place de l’industrie manufacturière en France

L’économie française dépend grandement de l’industrie. En effet, elle a un rôle à jouer à tous les niveaux, que ce soit pour l’exportation ou dans l’innovation. Actuellement, on compte près de 240 000 entreprises qui œuvrent dans le secteur industriel. Ces entreprises sont le plus souvent spécialisées dans les services de réparation et de l’installation, l’agroalimentaire, l’imprimerie etc… Il faut savoir qu’une grande partie des activités à hautes valeurs ajoutées à l’industrie proviennent des industries manufacturières. Malgré cela, ces industries occupent une place mitigée dans l’économie française. En effet, leur contribution à l’augmentation du produit intérieur brut était proche de zéro pendant l’année 2018. Cependant, cette activité se développe de plus en plus depuis 2017. Cette expansion de l’activité manufacturière a un effet non négligeable sur le taux de chômage. En effet, elle créer de nombreux emplois. En 2018, il y a presque trois millions de salariés qui travaillent dans l’industrie manufacturière.

Devenir franchiseur, une décision stratégique
5 choses que tout créateur d’entreprise devrait savoir lorsqu’il se lance