Qu’est-ce qu’un créancier ?

créancier

Il ne faut pas confondre un créancier et un débiteur. L’un dispose de quelque chose et l’autre doit quelque chose. Qu’est-ce que exactement un créancier ? Une fois vous savez ce que c’est un créancier, il est facile pour vous de le différencier avec le débiteur. Il est aussi nécessaire de connaitre ce que c’est une créance. Quels sont les types de créanciers ? Quelles sont les conséquences du retard d’une créance client sur la trésorerie ?

Définition d’un créancier

Un créancier indique une personne qui dispose quelque chose envers une autre personne. Cette chose peut être un bien, une somme d’argent ou encore un service. Cette chose est appelée créance. Dans une entreprise, cette créance indique la somme d’argent délivrée par l’entreprise pour son service ou ses produits à ses clients. Elle peut être aussi un lien qui lie deux entités comme on trouve dans les relations commerciales. Dans ce cas, le débiteur contractualise la date à laquelle se termine le délai. Si le délai de paiement est dépassé et que le débiteur n’a pas encore réglé la créance, alors, le créancier doit effectuer un recouvrement de la créance. Mais, pour que le recouvrement soit concevable, d’abord, la créance doit à tout prix être incontestable. C’est-à-dire que son existence doit être avérée et certaine. De plus, le montant de la créance doit également être bien déterminé de façon précise. La somme exacte doit également être visible sur le contrat. Pour que le recouvrement soit complet, la date limite doit être précise sur le document. Pour plus d’information sur le créancier, vous trouverez un guide dans rubypayeur.   

Types de créanciers

Parfois, un débiteur doit rembourser plusieurs créanciers. Alors la loi a établi une règle afin de savoir qui d’entre ses créanciers doit être remboursé le premier et qui doit être le dernier. En face de cela, le créancier est distingué en deux types :

  • Le créancier privilégié : Il est dit privilégié, car il dispose d’un avantage et de garantis envers les autres créanciers. Quand la date de paiement est venue, il sera le premier à être payé. Sa garantie peut être gagnée par justice ou attribuée par le débiteur ou encore relève d’une administration du créancier. Principalement, le créancier privilégié est un service comme l’URSSAF, les salariés d’une société ou même un Trésor public.
  • Le créancier chirographaire : ce type de créancier ne dispose pas une priorité, une garantie. Il est standard ou simple. Donc, il sera payé si seulement les créanciers privilégiés sont tous payés. La seule garantie que le créancier chirographaire possède, c’est le droit d’engagement sur le bien du débiteur.

Si le délai ou la date de paiement n’est pas respecté par le débiteur, ce retard entraine aussi des conséquences sur la trésorerie.

Conséquence d’une créance client sur la trésorerie

Les entreprises vendent des services ou des produits, mais elles ne bénéficient pas instantanément de l’argent obtenu. Alors, cela peut créer un retard des entrées d’une action sur la trésorerie. Si ce retard augmente de plus en plus, l’entreprise peut être tombée dans une indigence de trésorerie. Cependant, le dirigeant de l’entreprise ou même le créancier peut éviter cela en utilisant une méthode appelée l’affacturage. Cette méthode consiste à choisir une banque où il peut transférer ces créances en retour d’un paiement direct. À part l’affacturage, il peut aussi mettre en application la méthode de l’escompte. Dans cette méthode, le dirigeant peut attribuer une réduction sur le contrat du client en retour d’un paiement en avance ou comptant sur le délai du paiement. Sinon, la dernière méthode est de contacter un négociateur spécialisé afin de s’accorder avec le client de rembourser sa créance dans de courts délais. Cette dernière méthode permet au dirigeant d’avoir le temps de se concentrer sur son travail dans l’entreprise.

 

Cadeaux d’affaires : comment faire le bon choix ?
Prise de rendez-vous b to b : se faire accompagner par une entreprise spécialisée