Les difficultés des jeunes entrepreneurs face à la crise sanitaire

Crise sanitaire

D’une manière générale, la période de confinement due à la crise sanitaire Covid-19 n’a pas du tout fait peur aux jeunes entrepreneurs de se lancer dans leur aventure entrepreneuriale, elle leur a donné une impulsion. Mais dans d’autres cas, cette pandémie a pesé une lourde séquelle sur le dynamisme de certaines entreprises, plus précisément la plupart d’entre elles. Par conséquent, les entrées de ces dernières ont diminué dans des divers secteurs, notamment pour celles qui dépendent encore du contact physique avec leur clientèle. Pour cela, des mesures devraient être prises en compte afin de soutenir la trésorerie de ces entreprises, ayant pour but de protéger celles qui sont productives et viables afin d’échapper aux éventuels risques systématiques.

Covid-19: les difficultés économiques des jeunes entrepreneurs 

Actuellement, les Petites et Moyennes Entreprises passent à une situation délicate dans laquelle elles rencontrent des difficultés sur le contexte lié à cette crise de l’épidémie de Coronavirus ou Covid-19. Cette situation affecte principalement les jeunes entrepreneurs actuels, notamment sur ceux qui ont plus d’un an d’activité. Afin de pouvoir venir en aide ces PME et TPE, le Gouvernement de la plupart des pays a mis en œuvre des mesures optimisées pour soutenir son économie. Cependant, il faut structurer une stratégie efficace si le pays veut bénéficier d’une certaine aide. Durant cette période de confinement, la plupart des entreprises ont rencontré une perte de chiffre d’affaires allant jusqu’à plus de 50% au début de cette période (en mars 2020). Par conséquent, la création des fonds de solidarité a eu lieu afin de prévenir la cessation d’activité de ces TPE ayant plus de 10 employés. Pour en bénéficier, ces entreprises devraient faire l’objet d’une fermeture administrative pour celles qui ont subi une importante perte par rapport à l’année 2019, ensuite elles auront une aide de fonds de solidarité nationale.

Ainsi, cliquez ici pour revoir Paul Morlet management, dans lequel Paul Morlet explique comment faire face à son business qui a été mis en pause.

Impact de la crise sanitaire Covid-19 pour les jeunes entrepreneurs

De manière générale, les résultats qualitatifs et quantitatifs des recherches convainquent que les motivations et freins, ainsi que les valeurs liées à l’entrepreneuriat, ne subiront pas de changements fondamentaux avec la crise sanitaire.

Pas de nouvelles difficultés en entrepreneuriat: La crise sanitaire et ce suspense ont mis en lumière et soulevé certaines questions, qui sont souvent devenues la préoccupation centrale des jeunes entrepreneurs. En effet, les conditions structurelles, les obstacles potentiels et les difficultés semblent être les mêmes: manque de fonds et relations difficiles avec les institutions financières, complexité administrative et lourdeur, manque d’expérience et de réseaux dans la communauté, méconnaissance de l’écosystème institutionnel.

Isolement relationnel et professionnel: Cependant, ils expriment une plus grande influence émotionnelle et relationnelle (formelle et informelle). Par conséquent, ils espèrent et recherchent des conseils, du soutien et des orientations.

Futur incertain: Les jeunes entrepreneurs actuels n’ont plus peur ou moins envie de démarrer une entreprise. Cependant, ils se sentent eux-mêmes plus isolés, naviguant dans l’incertitude. L’avenir peut leur sembler brumeux ou vague. On remarque donc un contexte qui demande un soutien et un accompagnement solide.

L’émergence de nouvelles opportunités: La pandémie Covid-19 semble également permettre de prendre du recul et d’avoir l’opportunité d’envisager de développer de nouveaux marchés ou de cibler de nouvelles catégories de clients. Notamment, certains consommateurs vont fluctuer et adopter de nouveaux comportements, ce qui implique une certaine adaptation du projet à de nouvelles tendances ou paradigmes qui semblent avoir commencé à émerger.

Le ralentissement du développement entrepreneurial : Cette épidémie complique de nombreuses étapes du processus entrepreneurial, comme trouver un emplacement pour votre future entreprise, la fermeture des différents points de vente pour les domaines non essentiels, le manque de financement, le manque d’aide pour les jeunes entrepreneurs, etc.

Les jeunes entrepreneurs face à la pandémie Covid-19: quelle politique à adopter pour une reprise inclusive ?

L’avancée actuelle de la campagne de vaccination contre le Covid-19 a renouvelé la confiance dans la capacité à contrôler l’épidémie à moyen et long terme. Cependant, les risques liés à la pandémie continuent de menacer l’économie à court terme. La baisse continue des entrées dans certaines économies pourrait ralentir considérablement la reprise de la production et de l’emploi. La survenance d’une vague de faillites frappera durement le secteur des certaines entreprises déjà très fragiles.

Ainsi, le gouvernement peut contribuer à atténuer ces risques en adoptant une stratégie équilibrée pour éliminer progressivement les mesures de soutien d’urgence. La suppression prématurée de ces mesures peut nuire à la reprise et amplifier sans aucun doute les tendances structurelles. Par conséquent, la reprise de l’entrée des entreprises peut être menacée et le déclin à long terme de la vitalité des entreprises sera amplifié. En revanche, annuler trop tardivement les mesures sera risqué, même si cela profite aux entreprises viables, ceci impactera négativement la redistribution des ressources et augmentera le coût à long terme de la crise en termes de productivité. Concernant la production, elle peut permettre aux entreprises non durables de survivre trop longtemps, entraînant une augmentation du nombre d’entités zombies. De plus, pour les finances publiques, le coût du maintien d’un soutien financier à long terme deviendra de plus en plus élevé. Pour cela, les responsables devraient adopter une action stratégique afin de limiter les effets négatifs du surendettement, permettant de restructurer les sociétés viables. Ainsi, il est important de fournir des ressources supplémentaires, favoriser une restructuration rapide concernant les dettes, continuer ses activités de façon fluide afin de réduire les liquidations d’entreprise, créer un environnement des affaires dynamiques, et rendre le processus de liquidation plus efficient.

Pandémie Covid-19: les étapes clés pour aider son entreprise à surmonter cette crise

Afin d’aider son entreprise à surmonter cette crise de la pandémie, quelques étapes clés sont à prendre en compte. Il est important tout d’abord de débuter par la santé ainsi que par la sécurité, de préparer un plan de communication (avec ses fournisseurs, ses clients et surtout ses employés), de communiquer avec ses clients pour qu’ils puissent comprendre les incidences (il en est de même pour ses fournisseurs), d’évaluer les ressources et la capacité, de compiler son plan de trésorerie hebdomadaire, et de se préparer complètement à la reprise.

Optimiser le pilotage des forces commerciales
Comment gagner du temps sur la gestion de ses appels d’offres ?