Faire face aux difficultés rencontrées avec la COVID-19 quand on est jeune chef d’entreprise

Faire face à la pandémie

Effectivement, les statistiques ont montré que 3 fois plus d’entreprises ont vu le jour “grâce” à la pandémie en France. Cependant, il serait imprudent de ne pas prendre en considération celles qui ont fait faillite et les personnes qui ont perdu leur emploi. Sachez que cela peut s’avérer plus difficile lorsque l’entrepreneur en question manque d’expérience! Ainsi, quelques tips seront proposés aux jeunes entrepreneurs pour faire face à la crise COVID-19.

Faire face à la pandémie en misant sur la technologie

Sachant que la distanciation est devenue une mesure de sécurité obligatoire, les activités habituelles au sein de l’entreprise deviennent alors un grand risque pour la vie humaine. Vu que la technologie a déjà pu aider l’Homme à moins ressentir la distance inter-continentale, il semblerait assez badaud de ne pas miser sur celle-ci pour régler ce problème. À cet effet, les habitués devront simplement continuer de garantir le fontionnement de leur entité à travers le télétravail et les vidéos conférence (team work). Inopportunément, l’accès à internet peut-être une problématique pour les pays du Sud. Et pourtant, l’univers entrepreneurial est désormais dominé par l’e-commerce. Un phénomène qui résulte de la capacité de ce dernier à répondre à tous les besoins des consommateurs. À titre d’exemple, votre site de vente sur Internet serait en quelque sorte un magasin visitable en tout temps et n’importe où. Et cela, sans mentionner les avantages de celle-ci au niveau communicatif. Etant donné que les chefs d’entreprise devront toujours avoir affaires avec la technologie, le COVID-19 serait peut-être une occasion pour ceux-ci de s’y initier et de jouir de ses aubaines. Justement Paul Morlet vous fera part de ses inquiétudes par rapport à la nouvelle gestion de son business.

Se tourner vers la stratégie de la communication pour gérer son entreprise 

Et même malgré l’aide de la technologie, l’entreprise sera toujours tenue de rassurer ses personnels. Une tâche qui ne peut s’accomplir sans la mise en place d’une stratégie de communication. À titre informatif, cette tactique vise d’abord à informer le corps personnel sur l’évolution de la situation. Avoir des informations de cet ordre aidera surtout le chef d’entreprise à ré-organiser son entité pour générer plus de profit. De toutes les manières, l’entrepreneur est obligé de faire savoir à ses personnels les nouveaux dangers qu’ils encourent, et les lois qui en ont fait allusion. Exposer les staffs face au danger les encourageraient sûrement à respecter les mesures sanitaires comme la distanciation (2m) et le lavage fréquent des mains. Au sein de l’entreprise, cette nouvelle manoeuvre permettra aussi d’avoir une fluidité de la circulation des infos. À l’aide d’un toolbox ou autre application, les employés pourront facilement détecter les fake news en communiquant régulièrement entre eux. Par ailleurs, ce type d’inititiave ne fera que consolider la cohésion entre les travailleurs. Une technique innovatrice qui joue en faveur de la diversité en entreprise, et qui sert parallèlement à moins ressentir la distanciation sociale.

Demander de l’aide à l’Etat ou au sein d’un organisme tierce

En effet, les pertes ont été énormes pour chaque entreprise. Toutefois, l’Etat essaie déjà d’apporter son aide en donnant à toutes les entreprises une allocation. À savoir, cette dernière arrive à compenser 20% de leur chiffre d’affaires mensuel. Oui, certains restaurateurs sont parvenus à reccueillir près de 200 000 Euros par mois. Sachant que l’Etat se montre ultra-compréhensif sur ce niveau, d’autres entités aident également en proposant des crédits. Par exemple, plusieurs instituts financiers ont apporté leur aide en octroyant un crédit pour pouvoir payer les impôts. En plus, les conditions de remboursement donnent une certaine marge de temps pour relancer le business post-covid. Outre cela, sachez que demander de l’aide (si nécessaire) est une opération tout à fait normale, surtout en ces temps de crise! Se procurer ces allocations fera en sorte de ne pas congédier énormément de personnels, tout en gardant la viabilité de votre entreprise. De surcroît, la France fait partie des quelques pays qui assurent ses responsabilités vis-à-vis des jeunes entreprises. Enfin, paul morlet vous fera également part d’une liste d’allocations qui pourront vous aider à relancer votre activité professionnelle.

Passer outre le COVID-19 en arborant un mindset de combattant

Oui, plus de 700 000 personnes mettent fin à leur vie chaque année à cause de la faillite de leur entreprise ou des dépressions économiques. En d’autres termes, l’incertitude du milieu entrepreneurial a fait en sorte que le COVID-19 ne soit qu’un obstacle comme un autre. Propriétaire de “Lunettes Pour Tous” et initiateur des lunettes publicitaires, Paul Morlet fait désormais partie des jeunes de succès. Cependant, un grand nombre d’entreprises ont vite voulu s’accaparer le marché. Et cela, sans mentionner l’échec effroyable de son porte-à-porte (ses débuts) qui lui a guidé vers l’un des plus grands milliardaires de France. Au lieu de se faire envahir par la crainte, Paul Morlet management a rehaussé la valeur et la notoriété de leurs produits en s’éparpillant dans plusieurs villes françaises. Autrement dit, cette entreprise a su embrasser le challenge en s’affirmant davantages. Certes, la pandémie a fortement touché l’économie mondiale. Toutefois, cela serait une occasion de repartir sur de meilleures bases ou seulement de s’améliorer.

Comment gagner du temps sur la gestion de ses appels d’offres ?
Actus business : guide sur le commerce