La Supply Chain et la gestion des approvisionnements

Supply Chain
La bonne gestion de la chaîne logistique fait partie des nombreuses recettes qui garantissent le rendement de l’entreprise. En principe, elle est confiée à un département spécifique de la société. Les collaborateurs dans ce service devront disposer d’une visibilité accrue concernant les flux en place. Ils ont aussi intérêt à déceler les éventuelles inefficacités. L’analyse mettra d’autant en exergue les forces assurant la compétitivité.

Qu’est-ce que la gestion d’une chaîne logistique ?

La logistique n’est pas uniquement une branche qualifiée dans la gestion du transport. Elle consiste à couvrir tous les aspects en lien avec les flux logistiques. Concrètement, la branche est davantage concentrée sur la manière d’acheminer des produits finis de la production jusqu’au consommateur final. Cela présume l’importation des matières premières auprès des fournisseurs nationaux ou internationaux. Les tiers envoient les articles commandés via des moyens de transport à l’exemple d’un bateau. Une fois arrivées au port, c’est encore le responsable de logistique qui s’occupe de ramener les substances à transformer dans les usines. Après maintes étapes de transformation, il se chargera ensuite de trouver des moyens pour faire parvenir les marchandises aux consommateurs. Son objectif est d’assurer la continuité de l’activité par tous les moyens. Plusieurs méthodes permettent de piloter le niveau de stock, pour en savoir plus, consultez cette page. Un gestionnaire effectue de son côté des planifications. Il choisira par exemple les fournisseurs aptes à répondre aux demandes de l’entreprise durant le temps imparti.

Comment avoir une supply chain performante ?

Le supply manager est tiraillé entre différents facteurs durant la réalisation de sa mission. Il tiendra compte des demandes des clients. Et d’autre part, il devra satisfaire les consommateurs aux risques de perdre des sommes importantes. Mais le plus important est que son action puisse développer la rentabilité de son employeur. Pour y parvenir, quelques stratégies devront être mises en place. Tout d’abord, vous devez segmenter les clients. Chacun de vos acheteurs éprouve un besoin particulier au moment de contacter le service commercial. La catégorisation d’un supply chain management peut être faite selon l’industrie ou le produit. Cette tâche réclamera des préparations en amont. Il faut par exemple citer le lancement d’un sondage. L’utilisation d’un outil digital reste également un prérequis. L’idée est de fournir des données claires et fiables qui octroient de la visibilité. Une solution de type ERP peut être envisagée et elle aura la vocation d’améliorer en même temps la logistique et supply chain puisque les deux notions sont indissociables. Les résultats de la stratégie seront visibles à court, moyen et long terme.

Comment économiser sur l’approvisionnement ?

Un planning de prévision devra être créé. Il sera modifié en fonction des signaux du marché. Une hausse galopante d’une matière première nécessite par exemple une révision de la date d’achat. De plus, tous les points de la chaîne logistique devront disposer de ressources capables d’assurer le processus confié. Dans ce sens, une base de données commune sera établie. L’idée est d’éviter que d’autres entités de l’entreprise effectuent des prédications. Or, les études sont souvent éloignées de la réalité. Le supply manager est forcé de commander des produits à des prix bas. Dans le cas contraire, il ne pourra pas assurer le volet rentabilité. Pourtant, cela engendre des relations inamicales entre les parties prenantes. Une astuce consistera à jouer sur la concurrence. L’autre idée est de commander des quantités précises de ses matières. Vous évitez ainsi le stockage. De ce fait, vous économisez certains de vos postes de dépenses.


Un logiciel de gestion de projet pour mieux coordonner vos travaux et ceux de vos équipes
Améliorer vos performances par le management